English version
Ostéopathie Philosophie Ostéopathie
Osthéopathie Canada
Connexion
Membre
Mot de passe
 

Philosophie de l'ostéopathie.

 

L'ostéopathie en tant que science et art
 

L'ostéopathie est une science et un art mais surtout une philosophie.

Science , car elle se base sur les notions d'anatomie, de physiologie, de biologie, de neurologie, donc sur les mêmes principes et concepts que la médecine et les sciences de la santé.

Art , car chaque traitement est presque toujours différent de celui d'une autre personne qui consulterait pour le même problème, ceci faisant qu'elle n'est pas rigide, statique et fixe; car le travail se fait sur la cause et non sur le symptôme présenté par le sujet.

 

L'ostéopathie, une Philosophie
 

Une philosophie, car nous n'exclurons jamais l'être humain de son ensemble , de son environnement . Elle englobe toute la personne, aussi bien l'aspect physique que l'aspect émotionnel et l'aspect spirituel de la personne, le traitement ne se limitera pas à traiter le symptôme et la douleur, mais tiendra compte de plusieurs éléments qui auront été fournis par l'anamnèse.

Puisque l'être humain fait partie intégrante d'un tout, nous tiendrons compte de ce tout.

Si la machine est compliquée, l'être humain, lui, est de toute évidence bien plus complexe encore.

Nous le considèrerons alors dans sa globalité, de l'ensemble au détail et du détail à l'ensemble.

 

Ostéopathie et approche systémique
 

«L'ostéopathie est la science ou système de guérison qui met l'accent sur le diagnostic des maladies par des méthodes physiques avec l'objectif de découvrir, non pas les symptômes, mais les causes de la maladie, en connexion avec les déplacements des tissus, l'obstruction des fluides et de qui interfère avec les ressources et les forces nutritives de l'organisme.» (John Martin Littlejohn)

L'ostéopathie traite ces connexions, ces liens, elle traite les rapports entre chacun des constituants du corps humain. Il existe une interactivité qui est primordiale à l'équilibre de l'organisme. Si un des éléments constitutifs n'est pas à son mieux, c'est l'ensemble qui en sera affecté. Parcontre, le corps possède plusieurs éléments pouvant suppléer au manque de vitalité d'une de ces composantes. Le corps cherchera à l'aide de compensation à garder son équilibre, son homéostasie. Cette stabilité n'est possible que grâce à la complexité du corps, à l'interaction et à la variété de ses composantes.

«La chaîne n'a de solidité que celle de son maillon le plus faible» (Guy Voyer). C'est dire que cette interactivité est primordiale à l'équilibre de l'organisme. Si un des éléments constitutifs n'est pas à son mieux, c'est l'ensemble qui en sera affecté.

L'approche systémique en opposition à la logique cartésienne, accepte la complexité , même si celle-ci nous prive d'une compréhension totale.